Le 31 mai dernier au théâtre Granada, plusieurs personnes actrices de changement de la communauté UdeS se sont jointes à une pléiade de personnes engagées de la région, et ce, dans le cadre de la soirée J’ose transformer.

L’événement, organisé par l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins (AED) de l’UdeS et la Table de concertation jeunesse de Sherbrooke, en partenariat avec la Ville de Sherbrooke, a marqué le point culminant d’une démarche qui a rassemblé plus de 300 personnes engagées de la région lors des forums du 26 mars à l’UdeS et du 20 mai à l’école internationale du Phare. 
 
Les personnes participantes ont été invités à échanger et à agir sur les enjeux de société jugés prioritaires par la jeunesse : briser l’isolement social, l’environnement, les injustices sociales, la santé et le bien-être ainsi que l’éducation.

Du slam à la sculpture, les artistes bousculent les structures

Six artistes émergents ont capté l’essence des propos et des idées des forums et ont dévoilé leur œuvre aux personnes présentes. Pour Sarah Rahimaly, artiste-peintre et étudiante à la maîtrise en gérontologie à l’UdeS, l’art est un catalyseur de changement social. « Les œuvres Transformation I & Il symbolisent les revendications des jeunes en regard aux enjeux de santé et de bien-être de la population. Ces œuvres sont ainsi une création commune, une promesse de l’engagement des jeunes, des décideurs et des élus politiques dans un mouvement collectif qui prône le bien-être de la population. »

Sarah Rahimaly et ses oeuvres Transformation I & II

Donner une voix aux jeunes et concrétiser leurs idées !

Catherine Trottier, étudiante à la maîtrise en gestion systémique des milieux naturels à l’Université de Sherbrooke et membre de Ruche Campus, le comité apicole de l’UdeS, a présenté, en compagnie de trois personnes, les idées et propositions qui ont émergé en lien avec l’environnement. « Je trouve l’expérience très enrichissante de rencontrer des personnes passionnées, de vivre cette effervescence d’idée. C’est tellement motivant de sentir qu’on est soutenu par des instances scolaires, politiques et économiques. Cela donne envie de continuer à s’impliquer et à croire en un monde meilleur. J’ai été vraiment touchée par tous les témoignages et cela me donne envie de diversifier encore plus les collaborations que nous faisons à l’Université en développement durable. » 
 
Des personnes citoyennes provenant de diverses institutions d’enseignements sherbrookoises et d’organismes jeunesse ont également foulé la scène et présenté de touchants plaidoyers. Professeure Christine Hudon, vice-rectrice aux études et aux relations internationales à l’UdeS, a pu réagir au plaidoyer sur l’éducation. « C’est inspirant de voir comment ces jeunes ont le désir de faire entendre, générer des idées et d’agir dans la coconstruction de leur avenir. Sans équivoque, l’Université de Sherbrooke (UdeS), à travers notamment l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins (AED) de l’UdeS, est partie prenante de ce mouvement jeunesse et s’unit à la Ville de Sherbrooke et à la Table de concertation jeunesse de Sherbrooke pour stimuler et mettre en valeur l’engagement jeunesse. »

Christine Hudon, vice-rectrice aux études et aux relations internationales de l’Université de Sherbrooke

Plusieurs personnalités politiques issues des milieux municipaux et provinciaux ainsi que des personnes dirigeantes et influentes de la région ont accueilli les propositions des personnes participantes de 35 ans et moins. Pour Évelyne Beaudin, mairesse de la Ville de Sherbrooke, la soirée cadre parfaitement avec la Stratégie municipale jeunesse: celle-ci a pour but de mieux connaître les préoccupations et intérêts des gens de 15 à 29 ans, et de mettre en place des projets concrets répondant à leurs besoins et leurs aspirations : « J’ai trouvé la démarche fort intéressante ! C’est beau de voir notre jeunesse se mobiliser sur des enjeux variés. Je suis toujours en faveur d’une meilleure participation citoyenne et la jeunesse a besoin d’espaces sur la place publique pour promouvoir ses valeurs. Nous les avons écoutés avec beaucoup d’intérêt. »

La mairesse Évelyne Beaudin (quatrième, de gauche à droite), en compagnie d’élues et élus municipaux de la Ville de Sherbrooke

Liens utiles

Article sur la soirée J’ose transformer (La Tribune, juin 2022)

« Manifeste » est une déclaration publique des enjeux de société que les jeunes tiennent à cœur et une présentation de leur vision pour un monde différent/meilleur. L’œuvre de Claudie Bertounesque a été créée en récoltant la voix de jeunes animés par la volonté d’agir dans le cadre des événements J’ose transformer 2022 qui ont uni les gens autour des enjeux de société.

L’événement est une coproduction de l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins (AED) de l’UdeS et de la Table de concertation jeunesse de Sherbrooke, en partenariat avec la Ville de Sherbrooke. Les événements J’ose transformer 2022 ont été rendus possible grâce à l’appui de nombreux partenaires dont le Secrétariat à la jeunesse, Cascades, Desjardins et la Fondation du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS).